Le blog du Mouvement RLC

Les symptômes de l’épuisement professionnel

Les symptômes de l’épuisement professionnel

Mar 6, 2017

Appelé également le « burnout », le syndrome de l’épuisement professionnel est comme l’indique son nom, une maladie psychologique liée à la fatigue suite à une surcharge dans le travail. Elle touche aux différents organes de l’entreprise et personne n’est épargné. L’accumulation des taches, l’environnement stressant du travail, le manque de motivation, le sentiment de négligence, tous ces facteurs contribuent à la naissance de cette pathologie qu’il faut la prévenir par un traitement spécifique basé sur une approche médicale et psychique.

Les symptômes psychologiques et physiques du burnout

Dans le très petit monde de l’entreprise, plusieurs facteurs contribuent à pousser un employé vers l’épuisement professionnel. Cette pathologie ne doit jamais être prise à la légère et les dirigeants doivent même intervenir pour éviter les mauvaises conséquences de cette maladie sur leur employé et sur l’ensemble de la société. Ainsi, les symptômes du burnout sont répartis en deux classes :

Pour les symptômes psychologies, la constatation la plus évidente est la démotivation constante de l’employé par rapport à son travail ce qui développe chez lui une attitude cynique et un sentiment de frustration constant. Cette situation fait que l’employé va ressentir un sentiment d’incompétence, d’anxiété, d’insécurité et de manque de confiance en soi ce qui pourrait le conduire à se mettre à l’écart du groupe et à s’isoler. C’est là que se déclenche le véritable processus du burnout. La perte de mémoire, la difficulté dans la concentration, la confusion, l’indécision et les pensées suicidaires sont aussi des symptômes assez repérés chez les personnes qui souffrent du burnout.

Pour les symptômes physiques, il s’agit très souvent d’une fatigue persistante, de sensations de douleurs (au dos, au niveau des muscles, des maux de tête, etc.), de perturbations dans le sommeil, des problèmes de digestion, des pertes ou des gains de poids, des problèmes cutanés ou encore des infections assez fréquentes comme la grippe, la sinusite, etc.

Le traitement du burnout

Depuis des années, les laboratoires pharmaceutiques travaillaient sur le développement d’antidépresseurs pour traiter le cas du burnout. Marie-Laure Pochon, actuel PDG du groupe Acteon, avait travaillé sur ces médicaments lors de son passage à Lundbeck France et Pfizer. A l’aide ses scientifiques, Marie-Laure Pochon a poussé la recherche scientifique à son top niveau pour avoir des antidépresseurs conçus spécialement à ce genre de pathologie.

Cependant, le traitement du burnout ne doit pas s’arrêter à la simple solution médicale, mais il est toujours apprécié de l’accompagner par une thérapie psychanalytique qui permet à une psychologie spécialiste de prendre en charge la personne malade et de l’aider à dépasser ce stade pour éviter de plus mauvaises répercussions comme les envies suicidaires.

 

 

 

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services